Les poèmes de janvier

Les poèmes de janvier viennent tout doucement. Commencent-ils dans les rues de minuit, dans les champs de trois heures du matin ou sont-ils toujours avec nous, sous la peau de l’imagination, respirant et soufflant comme les ours endormis? Osiris voudrait les lire, ces créations de janvier, ces créations qui glissent de l’ordinaire vers l’utopie de nos rêves les plus profonds.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: